MI0003667579Voici que surgit en ces jours d’hiver bien tristes une compilation qui réedite un musicien nigérian énigmatique qui pourrait bien raviver nos cœurs froids. Considéré par beaucoup comme le père de l’afro-funk à tendance électro nigérian, Willian Onyeabor est une icône dans l’histoire musicale du pays. Et pourtant, l’homme reste un mystère et pas mal de légendes circulent autour de lui, un peu à la manière d’un certain Rodriguez. On a lu par exemple qu’il serait aujourd’hui un homme d’affaire très chrétien qui aurait renoncé à son passé de musicien.

Le peu que l’on sache sur Willian Onyeabor, c’est qu’il est né au Lagos dans les années 50s. Il semble avoir étudié le cinéma dans le début des années 70s en Russie avant de retourner au pays créer sa société Wilfilms. Et pendant tout ce temps, et alors que Fela inondait le monde de la musique de son Afrobeat dévastatrice, William aurait enregistré 8 albums autoproduits (de 1977-1985) sur Wilfilms Records. En tout cas une chose est sûr, Onyeabor est fasciné par les synthés, les drum machines et le Do It Yourself. Il nous fait penser en ce sens à un certain Francis Bébey. Ses compositions sont de réelles hybridations  de folk nigériane, d’électronique, d’afrobeat et de funk mais aussi de R&B et de disco. Bref un jolis melting pot. Le tout a été joliment samplé et réutilisé par beaucoup d’artistes depuis.

C’est donc une belle prouesse qu’a réalisé Luaka Bop avec cette très belle compilation Who Is William Onyeabor. Toutes les tracks sont finement sélectionnées, et agissent comme une drogue que l’on ne pourrait plus s’arrêter d’écouter. La track d’ouverture Body and Soul attaque avec un superbe funk assez lent d’inspiration afro qui se transforme petit à petit en un P-funk terriblement efficace. Atomic Bomb est peut être l’une de nos tracks préférées, très disco dans l’esprit avec une basse énorme et des loops de batterie entêtant. On apprécie également particulièrement Why Go To War : une compo écrite juste après la guerre civil au Nigéria. On y entend plus que dans d’autres compositions les traces de Fela, notamment dans les chants et l’engagement des paroles. Mais à l’image de l’ensemble des 9 compositions que l’on a ici, l’influence de Fela est minime. Car la musique de William Onyeabor est tellement particulière qu’il est difficile de l’en rapprocher. Écoutez Let’s Fall In Love et vous comprendrez ce que je veux dire : on ici une composition futuristique à base de rythmes électro, de new wave et de synthés incroyables et tout bonnement indescriptible.

Ce dont nous sommes sur à la fin de l’écoute de cette compilation, c’est que William Onyeabor est un extra terrestre. Aidé de ses synthés futuristes il a mélangé tellement de style de musique qu’il est à lui seul un laboratoire à beats allant du funk à la new wave. Reste que les morceaux sont irrésistibles, que le groove y est tout le temps présent, et que nous avons adoré ça! On n’en a donc pas appris plus sur la vie de William Onyeabor à la fin des 9 compos, mais en tout cas on sait que l’on aime sa musique et c’est bien là l’essentiel!

On vous met en streaming la compilation Who Is William Onyeabor mais aussi un de ces albums Atomic Bomb, lui aussi incroyable.

William Onyeabor by Le Digitalophone on Grooveshark