MI0002904168Nous faisons aujourd’hui un petit saut en arrière de trois ans pour redécouvrir un formidable album : Earthologie des Whitefield Brothers. C’était donc en 2010, soit 7 ans après la sortie de leur premier effort : In The Raw, désormais un classique funk. Et alors que In The Raw explorait les racines du funk qu’ils métissaient avec des éléments de la musique caribéenne et africaine, Earthology va encore plus loin. On retrouve évidemment ce mélange de sonorités funk et de rythmiques afro, mais la recherche musicale semble plus poussée. Leur funk y est plus agressif, plus “sale” et moins attendu en l’ouvrant par exemple à l’univers du hip hop. On retrouve ainsi les MCs Edan et Mr. Lif sur le morceau The Gift, Percce P et MED sur Reverse ou encore le flow de Bajka sur le titre d’ouverture Joyful Exaltation. Et à côté de toute cette influence hip hop, on peut toujours entendre des morceaux faisants clairement penser aux Ethiopiques du grand Mulatu (Safari Strut notamment) ainsi que certaines sonorités que n’auraient pas reniées Fela (Sad Nile et sa guitare par exemple). Le tout en bien plus psychédélique. Car si il y a bien une constante c’est cet aspect psychédélique de la musique, présente tout au long de l’album. Mention spéciale à la partie de Koto (instrument traditionnel japonais) de Masaru Nishimoto sur Taisho, vraiment incroyable mais trop court (heureusement il rempile à la flûte sur Alin)!  Autre grand moment de l’album : la reprise de Breakin’ Through de Mal Waldron avec Stuart Bogie à la clarinette, Martin Perna au sax baryton et Aaron Johnson au trombone. Enfin d’autres tracks montrent un aspect plus soul-jazz avec des sonorités de basses et de batteries vraiment incroyables.

Vous l’aurez compris, Earthology est un véritable melting pot d’influences, le tout créant un album incroyablement riche et varié. Les Whitefield Brothers nous régalent avec un funk curieux, en constante mutation et qui n’a pas peur de s’aventurer loin de ses clichés. C’est rafraichissant et “eargasmic” : un parfait exemple de Fusion psychédélique. Il est en plus rare de voir un si bon mélange de tant d’influences. C’est simple tout le monde y passe : les structures rythmiques arabes, les sonorités africaines et latines, des instruments japonais ou encore l’utilisation de modes indiens. Le pire c’est que l’ensemble sonne terriblement moderne!

J’ajouterai juste que les Whitefield Brothers ont été créés par le groupe Allemand Poets Of Rhythm. Lesquels viennent de sortir une très belle compilation sur le label Daptone. Il est donc plus que probable que vous nous vous en reparlions vite!

Whitefield Brothers – Earthology by Le Digitalophone on Grooveshark