The Jackson 5 : Come and Get It, The Rare Pearls

500x500-000000-80-0-0Si aujourd’hui a bien lieu la fin du monde, autant partir avec le smile. Il nous semble que cette compil d’inédits des Jackson 5 est une bonne solution pour cela. N’allez pas vous méprendre, on ne vous balance pas comme ça une pauvre compil juste parce que nous n’avons rien d’autre à vous mettre sous l’oreille. Non. Il s’agit ici d’une vraie compil intéressante : 32 tracks du groupe Motown le plus connu qui soit, jamais parus sur disque. La sélection s’établit sur la période 1969-1974 du groupe et présente les compos dans un ordre purement chronologique qui rend visible la maturation des J5’s à mesure que les tracks défilent. Plus que de donner une vision intéressante du groupe, on a là un véritable portrait du label Motown, avec ses évolutions musicales.

L’album s’ouvre avec We’re The Music Makers, qui devait être utilisé pour un générique d’émission TV, avec son refrain entêtant. Le ton est donné. Sur la troisième track (Shoe), on trouve un jeune Michael Jackson de 12 ans qui chante son amour de tout son souffle à une fille. Il y met tellement de cœur qu’on ne peut s’empêcher d’être troublé par la maturité vocal qu’a déjà le jeune roi de la pop. Avec Iddinit, on aperçoit le côté funk que le groupe prend dans les années ’70, avec une bonne basse et une guitare groovy à souhait. On note pas mal de bonnes reprises aussi, des reprises d’artistes maison (Motown) comme You Can’t Hurry Love des Supremes, Since I Lost My Baby des Temptations ou encore Let’s Go Back to Day One de Eddie Kendrick’s. Pour les romantiques, il y a bien sûr des balades, de la mi-période du groupe avec Love Trip, ou avec la voix de Jermaine sur Going My Way.

De biens belles choses ici donc, et en 1h42 de musique vous aurez le temps de vous préparer à la fin du monde.
ps : n’oubliez pas de vous identifier sur Deezer pour profiter de l’album.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *