artworks-000074211422-kq8ci7-t500x500

Voilà un E.P. qui ne manque pas de groove. Pour son deuxième E.P., Supply mélange la musique électronique de son premier avec ses premières amours musicales, orientées jazz. Les quatre morceaux proposés montrent clairement cette ambivalence : le cadre “rigide” du beat issu des musiques actuelles et la liberté des lignes mélodiques du jazz. Dans une interview donnée pour Nymphony Records, l’artiste confesse :

« L’histoire est assez simple. Après la sortie de mon précédent EP, 24/7, j’ai voulu proposer quelque chose de différent, dans un style avec lequel j’ai commencé la musique, le Jazz, limite Hip-Hop/Jazz. J’ai toujours été passionné par ce courant musical et par son influence dans la musique que ce soit dans le Funk ou le Hip-Hop… En 2012, pendant mes études à Toulouse j’ai eu la chance de rencontrer des musiciens très talentueux avec lesquels on a monté un groupe de Funk/Jazz/Hip-Hop. Après avoir fait des concerts à droite à gauche et surtout avant que tout le monde parte pour la suite des études, j’ai voulu immortaliser ces moments passés. »

« Les sonorités d’instruments « classiques » véhiculent une chaleur et une émotion qu’il est difficile de retranscrire avec des sonorités électroniques. On entend directement le musicien qui joue et on peut essayer de comprendre les émotions qu’il a voulu faire passer. »