Sun-Ra-Planets-final-coverAlors que nous nous préparons déjà pour le disquaire day de ce weekend (18 avril), on partage avec vous une jolie exclusivité du spatial Sun Ra sur Strut Records qui sortira exclusivement à cette occasion. Alors que l’on célébrait son centenaire l’année dernière, ce live inédit vient compléter encore un peu plus une discographie déjà riche de quelques 200 albums.

C’est en partenariat avec Art Yard que le label édite ce concert jamais sorti. Enregistré à Amiens en 1973, Planets Of Life Or Death n’est pas issu d’une prise de son pirate mais bel et bien d’un enregistrement officiel. C’est après une résidence avec son Arkestra au Gibus à Paris que Sun Ra voyage jusqu’à Amiens pour y donner un concert un dimanche après midi.

“Sun Ra’s use of the Arkestra as his instrument in an onslaught of sound, colour and movement stimulated and even shocked the senses and the shakras of audience participants onto a higher plane of spirit consciousness” Knoel Scoot, membre de l’Arkestra.

Planets Of Life Or Death commence sur la première face avec Enlightenment dans lequel Sun Ra et June Tyson invite le public : “be of our space world.” Puis c’est au tour du fameux Love in Outer Space en version instrumental où l’Arkestra semble en transe. Sur la face 2, on retrouve Lights On A Satellite avec John Gilmore au sax. Le live se ferme avec un Discipline 27-II / What Planet Is This aussi chaotique qu’épique. On vous met plus bas Lights On A Satellite issu du concert, ainsi que la dernière compilation en date, éditée sur Strut Records pour les 100 ans de Sun Ra.