snarkyAlors que le mois de mars débute tout juste, je crois que nous tenons déjà notre premier coup de cœur. Car autant le dire tout de suite, nous avons beaucoup aimé la nouvelle sortie des Snarky Puppy. Ce CD/DVD live a tout pour plaire, d’autant plus pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de goûter à l’énergie live de ces “chiots narquois”.

Démontrant à la fois la technicité de Snarky Puppy, leur cohésion de groupe mais aussi la qualité de leur écriture, We Like It Here a de quoi séduire. Après avoir remporté leur premier Grammy Award pour Family Dinner Vol.1, le groupe originaire de Denton continue son exploration d’un jazz fusion méchamment funk. Et après plus de 1000 concerts, on ne peut qu’être impressionné par l’énergie, la puissance et le groove que le groupe est encore capable de dégager sur scène. Avec une vingtaine de musiciens en live, aucun compromis n’est pourtant fait sur les textures, la complexité rythmique (écoutez What About Me? pour vous en convaincre), les mélodie et même les soli.

“So, although this particular album is centered around our European experiences, one could take the last word of the title to mean not just a physical continent, but state of comfort, joy, and excitement for the future. We like it here. And you all are to thank for it.” Michael League (basse).

Très en jambe créativement (comme le titre le laisse penser), les Snarky Puppy livrent un album très varié. Entre le vocoder soul sur Sleeper, l’ambiance latine sur Tia Macaco, ou l’orchestration digne d’une bande originale sur Kite, le spectre du jazz est ici très large. On pense à Tower Of Power avec les trompettes, mais aussi au Weather Report dans certaines mélodies. Les comparaisons sont toutefois un peu vaines, tant les Snarky Puppy ont une identité musicale forte. On finira juste par relever le duel magnifique que se livrent sur la fin du morceau Lingus le clavier de Corey Henry, la section de souffleurs et les percussions de Larnell Lewis. Un final magnifique pour ce superbe album, jouissif et spectaculaire.