Romare – Projections (2015)

Nul besoin de passer des heures sur YouTube pour le constater, aujourd’hui les musiciens electro sont équipés comme des pros! L’offre hardware qu’elle soit destinée à la synthèse (avec retour ces dernières années de l’analogique à prix abordable) ou au sampling n’a jamais été aussi design, populaire, didactique et simple… Si les possibilités de création sont censées croître avec cette offre, peu réussissent à sortir des sentiers battus et des discours uniformes.

Visible sur les scènes internationales depuis quelques années, Romare est de cette génération. Conscient des possibilités de son matos. Non content de cet acquis, une idée a emboîté le pas à la technologie : puiser dans les innombrables références à la musique black pour fabriquer un concept actuel et original dans cet univers lounge et un peu plat. Projection constitue un travail ethnomusicologique, mais décomplexé, un petit hommage à Alan Lomax mais en agrégeant ce qui s’est passé depuis : Nina, l’afrobeat, Ray, la soul, Ella, la house, les basses, l’afrocubain…

 Roots, ou l’art d’utiliser les samples pour parler des siennes

L’avantage qu’a Romare sur ses contemporains c’est sa faculté à faire vivre ses sons. Car ses racines à lui, c’est la house (Romare est également un artiste du label underground Black Acre avant d’être chez Ninja Tune) ce qu’il démontre parfaitement dans « Roots ». Il connait les trucs qui marchent, les mets en place, et s’économise ainsi de bien des artifices. Un bel album donc soigné, épuré et tout de même… très festif.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *