rhymin and rappin
La semaine dernière, nous évoquions l’album solo du Harlem Underground, mais aussi le rôle majeur joué par le label du groupe, Paul Winley Records, et son fondateur Paul Winley, dans les débuts du hip hop. C’est l’une de ces productions que nous mettons aujourd’hui à l’honneur, la première purement hip hop du label, produite bien évidemment par Paul Winley.

Et qui trouver de mieux pour propager le style musical naissant que ses propres filles ?
Paulette et Tanya “Sweet Tee” Winley sont en effet les filles de Paul et de la chanteuse du Harlem Underground Ann Winley, dont le titre Watch Dog, enregsitré quelques années plus tôt, figure en face B de ce 45 tours.

1979 est l’année de naissance du hip hop et “Rhymin’ and Rappin'” est donc caractéristique du hip hop new yorkais des origines: des paroles festives, et ici légèrement mégalomanes ou les 2 soeurs expliquent plus ou moins qu’elles sont les meilleurs MCs de la planète, un flow fluide dénué d’agressivité et une instru R&B funky, assurée par le Harlem Underground en personne.

Maman assure donc la face B, et le morceau a d’ailleurs servi de base à l’instru de “Rhymin’ and Rappin'”. Sans être un tube, c’est un morceau soul funk classique et efficace, et un parfait complément à la face A plus sucrée, plus moderne et au beat accéléré de ses filles.