On the Brink: Return of the Instro-Hipsters

Voici une playlist qui sonne terriblement doux à nos oreilles. Parue en 2007, elle nous a distillé nombres de morceaux qui nous ont suivi pendant les vacances, au point d’en devenir la BO officielle. On y trouve en effet tout ce que nous aimons:  des instrus jazz / rock qui flirtent avec la librairie musicale et un goût prononcé pour l’orgue.
On The Brink nous propose en 20 morceaux une plongée entre le milieu des années ’60s et ’70s, époque bénie où quelques musiciens décidèrent de s’éloigner de la déferlante rock pour revenir à de la musique purement instrumentale. On oublie donc les chants énervés et les guitares saturées, et place aux ambiances raffinées et pleines de grooves. Quelques noms vous évoquerons surement quelque chose, soit parce qu’ils ont déjà eu leur place sur Le Digitalophone (le morceau Soul Thing de l’incroyable Keith Mansfield), soit parce qu’ils ont des noms bien connu (Mike Vickers du groupe Manfred Mann). Entre swinging London et BO de film de série B, les morceaux présentent des univers variés. On retiendra particulièrement Mexican Flier du Ken Woodman’s Piccadilly Brass qui aurait largement eu sa place comme thème d’un James Bond, la cover du thème Top Of The Pop par The Dave Davani Four avec son orgue dégoulinant de groove ou encore le Morning Train de The Chris Barber Soul Band et son jazz enlevé.
Voici donc une belle sélection de ce qui pouvait s’écoutait en Grande Bretagne entre 1965-1973, si vous trouviez le rock trop hype et le jazz trop vieux!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *