Mulatu Astatke – Sketches Of Ethiopia

mulatu_atsatke3149027001526_600 La naissance d’un nouvel album de Mulatu Astatke est toujours un petit évènement pour nous. Il était donc certain que vous auriez droit à une chronique de Sketches Of Ethiopia que le pape de l’Ethio Jazz a sorti à la fin du mois d’aout. Le vibrationniste et compositeur remet donc le couvert avec son groupe Step Ahead (la trompette de Byron Wallen, la batterie de Tom Skinner, la basse de John Edwards et James Arden aux anches) et donne une suite à l’excellent album du même nom : Steaps Ahead (2010). Paru sur Jazz Village, Sketches Of Ethiopia a été enregistré entre Addis-Abeba, Londres et les studios de La Buissonne (Avignon).

Savant dosage d’éléments issus de la musique occidentale et de la musique Africaine, on retrouve dans les 9 compositions de l’album tout ce qui fait le sel de la musique de Mulatu. De nombreux instruments traditionnels Ethiopiens ont ainsi été incorporés à l’orchestre tels que le Masinko, le krar ou encore plusieurs types de flûtes; et qui dit instruments Ethiopiens dit souvent aussi guests comme la chanteuse Malienne Fatoumata Diawara qui interprète le titre qui clôture l’album. Dans l’ensemble, on a l’impression que le maître s’est quelque peu assagi en comparaison de certains enregistrements. Que les puristes se rassurent, ce n’est qu’une impression personnelle et des compos telles que Azmari sont là pour me contredire. On retient également tout particulièrement Gumuz et son jazz-funk efficace, ainsi que Motherland Abay où les instruments Ethiopiens ont la part belle.

Vous l’aurez compris, Sketches Of Ethiopia est un album tout en maîtrise où Mulatu ne manque pas de nous régaler avec quelques moments de grâce. Enregistré majoritairement en live, l’album nous rappelle que le vibrationniste en a encore sous la semelle! Vivement les concerts!

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *