13961-meshell_album_wide-acfe4581c231e0960f7035a92e92f1105f1a87c2Après avoir été derrière les manettes de l’excellent Time d’Anthony Joseph, Meshell Ndegeocello revient avec Comet, Come To Me, son onzième album.

Ce qui saute aux oreilles lors de la première écoute de ce nouvel album, c’est le goût de la bassiste à explorer une multitude de genres musicaux. Comet, Come To Me sonne comme la somme de ses albums précédents. On y trouve l’Ethno-Jazz de The Spirit Music Jamia : Dance Of The Infidel, la soul de son précédent album hommage à Nina Simone ou encore le R&B de Cookie. On est également heureux de retrouver Meshell avec des titres originaux, ce qui n’avait plus été le cas depuis Weather en 2011. Le groove est là, inébranlable, et embarque l’auditeur dans l’univers polymorphe de la bassiste chanteuse. Du reggae au jazz, de la soul à la folk, Meshell appose son empreinte sur chaque style, aidé par des guests prestigieux comme Shara Worden (My Brightest Diamond), Jonathan Wilson et Doyle Bramhall.

“Cet album a nécessité beaucoup de travail, mais beaucoup d’amour aussi” Meshell Ndegeocello.

Connue pour ses “covers” incisives des hits qui l’ont marqué dans sa jeunesse, Meshell ouvre donc Comet, Come to Me avec une très belle reprise du Hip Hopesque Friends de Whodini. Le titre, tout en précision et en finesse, donne le ton de l’album. Car les 11 titres brillent par leur raffinement. Que l’on soit dans le blues de Good Day Bad, le reggae de Forget My Name ou le très soul/RnB Folie à Deux avec ses notes de xylophone, la voix de Meshell est à chaque fois un petit bijoux.

Vous l’aurez compris, nous avons beaucoup aimé Comet, Come To Me. Raffiné, sensible, varié, l’album ne devrait pas laisser indifférent les fans de la bassiste ni les nouveaux venus. On a désormais hâte de découvrir ces nouveaux titres en live! Quelques dates ont déjà été annoncées :
12 novembre – Paris, Le Divan du Monde
13 novembre – Reims, La Cartonnerie
14 novembre – Feyzin, L’Epicerie Moderne
16 novembre – Nîmes, Paloma.