Marc-Cary-009 copieMarc_CaryEn tant que gros amateurs de Rhodes, c’est plein d’excitation et l’oreille à l’affût que nous découvrons la suite logique de Rhodes Ahead Vol.1 : le bien nommé Rhodes Ahead Vol.2. Et on peut d’ores et déjà vous le dire : le maître du jazz électroacoustique Marc Cary ne déçoit pas! Le claviériste, qui participa notamment au RH Factor de Roy Hargrove, nous gratifie avec ce nouvel album d’un joli cadeau pour célébrer ses 20 ans d’enregistrement.

Solidement accompagné de Terreon Gully à la batterie et de Tarus Mateen à la basse qui étaient déjà present sur le Vol.1, Marc Cary ajoute pour ce nouvel album Igmar Thomas à la trompette, Arun Ramamurthy au violon, Aurelien Budynek à la guitare, Daniel Moreno, Sameer Gupta et Jabari Exum aux percussions, Sharif Simmons au chant et Burniss Earl Travis à la basse. Beaucoup de monde donc, mais le groupe s’attelle à une tâche ardue : partir explorer le groove, gommer les différences de culture et de style et créer une musique innovante. Car si vous avez besoin de repère où l’envie irrépressible de coller un étiquette sur chaque musique, vous pouvez passer votre chemin.

“J’ai passé cette dernière année à évaluer et rassembler de la musique qui résume les vingt dernières années de ma carrière et pointe vers mon avenir.” Marc Cary.

A l’écoute de Rhodes Ahead, on entend que le précédent album Four Directions avec le Focus Trio n’est pas loin (2014), tant les influences indiennes se ressentent régulièrement. Le jazz se fait souvent psychédélique, et l’ombre du Bitches Brew de Miles plane parfois au dessus du clavier de Marc Cary. Mais le groove est électronique et les influences hip hop, électro, drum’n’bass et musique du monde sont passées à la moulinette Rhodes. Le rythme, autre élément clé de la musique du pianiste, est toujours aussi présent et structure les compositions que ce soit avec des beats programmés ou par le très bon jeu de batterie de Tereon Gully. Moins proche des projets de Robert Glasper ou Kris Bowers que le premier Rhodes Ahead, très axé Hip Hop et électro, ce volume 2 embrasse d’une manière plus générale toute la musique de Cary. La musique du monde (notamment marocaine) a ainsi toute sa place et joue des coudes avec le jazz électronique.

“En utilisant des synthétiseurs analogiques et des pédales d’effets avec mon Fender Rhodes, j’ai appris à manipuler l’électricité et créer des sons. Je suis devenu accros à la façon de construire, transformer et manipuler des synthétiseurs et autres engins électroniques. De cette fascination, j’ai commencé à construire et transformer ces instruments en outils plus utiles pour moi.” Marc Cary

Rhodes Ahead est donc un gros coup de cœur. Marc Cary nous livre un album cosmique et psychédélique enivrant. Il n’y a qu’à écouter le groove implacable de Beehive, l’ode aux musiques du monde d’African Market ou le ryhtme presque techno de Spices and Mystics pour s’en convaincre. Rhodes Ahead vol.2 pourrait bien propulser Marc Cary en digne successeur des périodes électriques d’Herbie Hancock ou de Joe Zawinul.

Marc Cary sera en concert :
BAGNEUX (92) – 13 MARS 2015
SCHILTIGHEIM (67) – 17 MARS 2015
PARIS-NEW MORNING (75) – 2 JUIN 2015