Lester Young – Le dernier message de Lester Young

le dernier messageAlbum mythique s’il en est, Le Dernier Message de Lester Young me semble idéal pour passer un dimanche après midi « à la cool ». Car c’est bien de cool jazz qu’il s’agit ici, dans le dernier album de celui qu’on surnommait « Prez » pour « The President ».

Le saxophoniste, précurseur du swing et du cool jazz, a en effet enregistré ce dernier 33 tours au terme d’une invitation du club Blue Note pour jouer une série de concert à Paris, rue d’Artois en janvier 1959. Entouré de René Urtreger au piano, Kenny Clark à la batterie, Jimmy Gourley à la guitare et de Pierre Michelot à la basse, « Prez » bien que diminué y offre encore quelques moments de lyrisme et de swing dont il avait le secret. C’est Eddie Barclay qui le 4 mars 1959 décide de graver cette formation dans le marbre (ou plutôt le vinyl) sur son label. Le personnel y sera un peu différent, puisque Jamil Nasser remplace Pierre Michelot à la basse. C’est donc le dernier album où le jazz « laid back » de Lester Young résonnera : il mourra d’une crise cardiaque le 15 mars 1959 quelques heures seulement après son retour à New York. Quelques mois plus tard, son amie et complice de toujours Billie Holiday décèdera à son tour à l’âge de 44 ans. On retrouve dans Le Dernier Message de Lester Young quelques uns de ses standards, comme Lady Be Good ou I Cover The Waterfront.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *