La librairie musicale revisitée avec le Primitive London quartet.

La librairie musicale est un genre musical quelque peu obscure, mais qui a toujours eu une place à part pour nous. On vous en a souvent parlé, et on en a même fait des podcasts spéciaux. Alors quand on a aperçu l’album des Primitive London qui rend hommage au genre, on ne pouvait qu’y prêter l’oreille. Et évidemment ça nous a plu.


Écouter l’album sur Spotifysur Deezer

Pour rappel, l’illustration musicale ou library music, est un style dont les compositions étaient destinées aux émissions de tv, de radio ou même au cinéma. Les albums pouvaient se comparer à des catalogues dans lesquels les producteurs et réalisateurs venaient choisir les musiques dont ils avaient besoin. On avait ainsi des musiques aux univers très marqués et propices à la recherche et à l’exploration de différents sons, textures ou bruitages. Il en résultait des musiques riches, et ce n’est pas par hasard que le hip hop y pioche bien souvent ses samples.

C’est en quatuor que les Primitive London font revivre les trésors oubliés de l’illustration musicale anglaise. À la base du projet, on retrouve Antoine Berjeaut à la trompette et le français Robin Fincker au sax, tous deux accompagnés de Kit Downes aux claviers et de Jim Hart à la batterie. Les comparses font également appel sur l’album à Juice Aleem qui prête son lyrisme et sa voix sur plusieurs compositions. Tout au long de Planet Savage on retrouve bien l’univers de l’illustration musicale, passant d’un univers à l’autre et pouvant alterner entre un jazz psychédélique et une pop électrique sans sourciller. L’album nous transporte ainsi de mondes musicaux en mondes musicaux, d’une trompette guillerette (comme dans le morceau Le Débrouillard) à un clavier plein de mystère (la belle ambiance de Race). Mais c’est l’ajout du chant qui surprend le plus et qui régale souvent, il suffit d’écouter Savage Part II et sa reprise de La Planète Sauvage d’Alain Goraguer pour être convaincu.

On ne peut que tirer notre chapeau aux Primitive London pour ce très bel hommage. L’exercice d’adaptation de compositions aussi particulières que peuvent l’être celles des librairies musicales n’a pas du être un exercice facile. En tout cas Planet Savage nous a fait voyager, et c’est bien ça le plus important.


Si vous voulez creuser un peu plus loin ce style, voici une petite sélection d’album dont nous avons déjà parlé.
ALAIN GORAGUER – LA PLANÈTE SAUVAGEJANKO NILOVICJEAN-PIERRE MIROUZE – LE MARIAGE COLLECTIFSIMON HASELEYAS MÄDCHEN VON HONGKONGHARLEM POP TROTTERSNINO NARDINI – JUNGLE OBSSESSION

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *