John McLaughlin & The 4th Dimension: The Boston Record

JMBR-CDcoverGuitariste ô combien légendaire, John McLaughlin nous revient avec son premier groupe fusion The 4th Dimension pour un live forcément électrique au Berklee College of Music de Boston. The Boston Record est le premier live enregistré avec le line up actuel du groupe, qui a pourtant déjà 7 ans!

On a ainsi le plaisir de retrouver le batteur Ranjit Barot qui remplace Mark Mondesir et le bassiste Etienne Mbappe qui font leurs arrivées aux côtés Gary Husband (le seul membre original de la formation) aux claviers, et de John McLaughlin bien entendu. Et quoi de mieux pour (re)découvrir la formation et toute son énergie qu’un live, qui rend magnifiquement compte ici de la tornade musicale qu’est The 4th Dimension. McLaughlin semble abandonner ses influences indiennes de Remember Shakti pour revenir à un jazz fusion pur jus ravageur, plus proche du Mahavishnu Orchestra. La reprise du classique You Know, You know est là pour en témoigner.

Entre anciennes et nouvelles compositions, le live commence sur les chapeaux de roues avec Raju et son Rock survitaminé. Le blues est sans doute l’élément conducteur du groupe, que l’on retrouve dans presque toutes les compositions et notamment dans Little Miss Valley et sa grosse basse. C’est d’ailleurs ici l’une des tracks que le guitariste est allé chercher dans son ancien répertoire, puisqu’elle apparaissait déjà sur Tokyo Live (1994). Au registre des compos puisées dans le riche matériel de McLaughlin on notera également les reprises de Hijacked et de You Know You Know, véritables morceaux d’histoire. C’est d’ailleurs l’occasion d’entendre que presque 40 ans plus tard, la musique n’a pas pris une ride. Bien évidemment, le groupe puise dans son propre répertoire avec Call & Answer (avec un magnifique solo de Husband), Echos From Then ou encore Maharina qui, plus calme (enfin légèrement), nous permet de reprendre notre souffle avant de nous plonger dans le point d’orgue du concert et la fameuse reprise de You Know You Know.

The Boston Record est donc un album essentiel aux fans du guitariste mais aussi aux amateurs de fusion. Il prouve que le genre a encore de beaux jours devant lui et se révèle toujours aussi intéressant. À 72 ans John McLaughlin est plus que jamais au sommet de son art, et the 4th Dimension toujours aussi brûlant!

1 Comment

  1. Pingback: John McLaughlin & the 4th Dimension | le Digitalophone

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *