maalouf-oxmoau pays daliceAprès Illusions aux accents rock et jazz, voici Au Pays D’Alice le nouvel album d’Ibrahim Maalouf. Et il ne revient pas seul! Avec les textes et la voix d’Oxmo Puccino, le trompettiste revisite le roman de Lewis Catroll. Déjanté, surprenant et parfois sombre, l’univers que mettent en place les deux compères est bien loin de la version édulcorée du dessin animé de Disney.

Au Pays D’Alice, c’était d’abord un projet éphémère. Invité par le Festival D’Ile de France en 2011, Ibrahim Maalouf avait choisi de faire appel au rappeur Oxmo Puccino pour l’aider à créer une pièce autour du thème du merveilleux. La plume d’Oxmo et la trompette de Maalouf décident alors de s’attaquer au fameux roman et créent un opéra hallucinatoire. Une composition par chapitre qu’interpréteront pour un concert 130 choristes et 25 musiciens.

Ce n’est que plus tard que l’idée de graver cette aventure musicale se dessine. La maîtrise de Radio France composée de 32 enfants se joint à l’aventure, autrement les deux musiciens précisent que les partitions et les textes sont fidèles au premier concert de 2011. C’est l’occasion d’écouter ce mariage réussi entre jazz et rap, mais aussi entre un orchestre symphonique et un monument de littérature. En résulte un opéra enchanteur, moderne et fantastique.

 

Au Pays D’Alice est à l’image de la musique du trompettiste : tout en mélange et avec un penchant pour les soundtracks. En quinze titres on retrouve les influences que confronte à l’envie Ibrahim Maalouf : parfois jazz avec La Porte Bonheur, parfois pop avec Jamais Quand Il Faut, voir rock avec Simili Tortue. Le tout sublimé par un groove qui emporte tout sur son passage, soutenu à merveille par l’écriture et la voix d’Oxmo Puccino : il suffit d’écouter Les Conseils d’Une Chenille pour s’en convaincre. Aux trouvailles musicales de Maalouf, les vers d’Oxmo répondent du tac au tac : écoutez attentivement le texte de Partie de Croquet lisible dans les deux sens.

Superbe concept album, Au Pays D’Alice est un enchantement de bout en bout. En véritable magicien fou, Ibrahim Maalouf compose ici un opéra moderne magnifique et déjanté. On y retrouve l’univers et les influences du trompettiste sublimés par la plume et le chant d’Oxmo Puccino. Au Pays d’Alice est un album incontournable de cette fin d’année.