GetTheBlessing

Formé autour de la section rythmique du très connu Portishead – le bassiste Jim Barr et le batteur Clive Deamer, complétée par le saxophoniste Jake McMurchie et le trompettiste Pete Judge, Get The Blessing est le quartet d’une musique exploratrice. Cherchant les frontières communes entre jazz et musiques actuelles, le groupe de Bristol à jeté l’ancre là où se côtoient musiques électroniques et rock progressif. Leur jazz, adouci, devenu stratosphérique, témoigne d’un travail de fond sur les sonorités. On ne peut nier la patte trip-hop de leurs fondateurs.

Quatorze ans depuis la création du groupe en 2000 se sont écoulés. Il en aura fallu neufs pour qu’un premier album, All Is Yes, voit le jour. Un second, Bugs In Amber parait dans la foulée toujours sur Cake Records, puis O C D C en 2012, cette fois sur Naim Jazz. Lope And Antilope paru il y a quelques jours vient enrichir la discographie du groupe.

Pour la petite histoire, l’album a été enregistré en quelques jours sans que rien n’ai été écrit au préalable. Une usine de poterie désaffectée aura fait office de studio pour cette fois. Des conditions d’enregistrement qui illustrent parfaitement le processus créatif des quatre musiciens : partir de rien, rechercher un son, la pierre angulaire sur laquelle élaborer les rythmes et mélodies. Le son, leur son, se développe sur la base d’effets en tous genres : distorsion du saxophone sur Quiet (qui ouvre l’album et, de fait, donne le ton), de la trompette sur Little Ease, échos et delays généreux, etc. sont comme le fil rouge de l’album. Les atmosphères que dégagent les 10 pistes de cet opus oscillent entre quiétude et inquiétude mais le son de Get The Blessing est aussi unique que captivant. A découvrir sans attendre.