Après quelques années de bons et loyaux services envers la scène de musique actuelle, Geoffrey Secco sort son deuxième album, disons le d’emblée, très réussi !

Geoffrey Secco – Whelk Song from Eleven Keys on Vimeo.

 

Originaire d’Aix-les-Bains, le saxophoniste a soigneusement peaufiné sa formation jazz à la prestigieuse Berklee School Of Music. De retour en France en 2006, il passera un début de carrière à accompagner en tant qu’arrangeur-instrumentiste des artistes de variété quelque peu connus : citons à la pelle Robby Williams, Charles Aznavour, Tony Allen, Yannick Noah, Patricia Kaas, Manu Dibango, Tito Puentes, Pascal Obispo,TV live « the Voice », « Danse avec les stars », « La nouvelle star », etc. Bref impossible de ne pas connaître ce monsieur…

Mais enfin le temps était venu ; ce qui était un premier essai avec “Jam with The Electro” sorti en 2013, le voilà définitivement transformé avec Elements of Sun. Un objet hybride conçu pendant un voyage en Australie, où l’artiste a pu puiser inspiration et recul nécessaire après son début de carrière chargé (side-man comme on l’a vu mais également cofondateur d’école de musique actuelle, de festival…).

Geoffrey+Secco-2

Et il ressort de ce road trip de bien belles choses et d’intéressantes réflexions. Concernant les influences déjà : on trouvera le CD au rayon jazz bien sûr (!), où les thèmes sont servis par des grilles harmoniques et des phrasés exigeants. Le groupe se compose d’un quartet acoustique, avec une section rythmique bien en place ainsi qu’une harpe assurant l’harmonie (excellente Rossitza Milevska). Notons également l’utilisation d’electronica via des effets et boites à rythme pour donner du mouvement et animer ce voyage aux ambiances australes – Les lignes de cordes ou de vent aident aussi, celles-ci n’étant pas sans rappeler la musique roots des années 90 (Pharcyde, les premiers Jamiroquai)…

Enfin l’album, et plus généralement l’art de Geoffrey Secco, posent la question suivante : et si la clé, au delà de la technique et du bon goût, résidait dans la faculté à l’artiste d’être ouvert sur des mondes musicaux réellement divers ? Question évidemment maintes fois remises sur la table mais qui ici, s’impose comme deux et deux font quatre tellement on se sent en phase avec cette musique, pointue et efficace. Impossible de ne pas connaître ce monsieur on vous dit…

Geoffrey Secco : Saxophone – Rossitza Milevska : Harpe – Gael Petrina : Contrebasse – Nicolas Charlier : Batterie & Machines electro– Renaud Lefèvre : Ingénieur son