Rendons hommage aujourd’hui à un grand pianiste qui vient de nous quitter : Dave Brubeck. Le légendaire pianiste de jazz américain, créateur des tubes «Take Five» et «Blue Rondo à la Turk» (tous deux sur l’album Time out), est mort hier d’un arrêt cardiaque, à la veille de son 92e anniversaire. D’abord en duo avec le sax alto de Paul Desmond dans les années ’40, ils créent ensembles le célèbre Dave Brubeck Quartet en 1952. Le pianiste, avide d’expérimentation rythmique, a su dépasser la tendance swing de l’époque pour aller vers des mélodies et des phrasés plus élégants, dictés par ses influences classiques. Le Dave Brubeck Quartet verra passer de nombreux musiciens de renoms comme Joe Morello, Eugene Wright, Alan Dawson, Gerry Mulligan, Bobby Militello ou Willie Smith. Brubeck enregistra également avec plusieurs pointures, comme le contrebassiste Charles Mingus (Non Sectarian Blues dans les années 60, et que l’on vous recommande) ou avec un autre sax alto : Anthony Braxton, lors de répétitions à Paris où se trouvaient également Lee Konitz et Roy Haynes. Surnommé le “renard argenté” en raison de sa coiffure, Dave Brubeck croisera aussi Monk et Armstrong : Real Ambassadors (1961) verra le jour avec le premier et C Jam Blues (1967) sortira avec le second. On vous présente une petite vidéo de Take Five joué en Belgique en 1964, avec Paul Desmond au sax, Eugene Wright à la basse et Joe Morello aux drums.