Christian Scott – Stretch Music

ChristianScott-v2a3749898540_10Le trompettiste surdoué, ambassadeur d’un jazz made in New Orleans contemporain, est de retour avec un album-manifeste. Toujours à la recherche d’un jazz universel et pluriel, il se pourrait que Christian Scott approche du but avec Stretch Music: un album mais aussi et surtout la définition d’un nouveau genre musical polymorphe.

Christian Scott est sans aucun doute devenu l’une des emblèmes de cette nouvelle génération de jazzmen américain surdoués, aux côtés de Robert Glasper, Ambrose Akinmusire ou encore Takuya Kuroda. Comme eux, il cherche à faire évoluer le jazz, à l’ouvrir à de nouveaux horizons comme à un nouveau public, le sortir de l’image poussiéreuse qu’il peut parfois avoir et prouver que le genre peut encore s’ouvrir à la culture contemporaine. Dans son précédent album Christian aTunde-Adjuah (2012), le trompettiste explorait ses racines amérindienne tout en le confrontant à la musique qui l’entourait : le jazz de la Nouvelle orléans, le Hip Hop et le rock. Stretch Music se révèle tout aussi personnel : il y poursuit sa quête d’une musique universelle qui irait au-delà des genres.

« You ask me is stretch music jazz? I say yeah, fuck yeah it’s jazz. But it’s also indie rock. It’s also hip-hop. » Christian Scott pour Vice.

Mais alors qu’est ce que c’est cette Stretch Music? Christian Scott raconte qu’au gré de ses concerts, tous les kids qualifiaient sa musique de Stretch Music. Une musique qui se voudrait hybride, dans laquelle chacun pourrait y entendre des bribes d’un genre qu’il affectionne. Cette théorie est facile à énoncer, mais en pratique cela demande autrement plus de travail. Cela veut dire ouvrir le jazz à toute une palette de sons, de rythmes et de textures différentes. Bref, opérer un métissage complexe mais lisible en vue de séduire le plus grand nombre. Rassurez vous, il ne s’agit ici que de formaliser par des mots la Stretch Music de Christian Scott : son style est toujours reconnaissable entre mille.

« A lot of people are completely and utterly disinterested in jazz. The main reason for that is because it’s very hard to get people to invest in something where they don’t see character types that are captivating to them. They don’t hear character types that are captivating to them. » Christian Scott pour Vice.

Stretch Music est donc ambitieux. Mais une chose est sûr : dès les premières écoutes vous saurez que le pari est gagné. L’album captive de bout en bout. Que se soit sur les envolés de flûte d’Elena Pinderhughes sur Liberation Over Gangsterism, sur la redéfinition du cool jazz sur Of A New Cool, ou encore sur des morceaux penchant vers le hip hop ou le rock comme Tantric et The Last Chieftain, tout sonne comme du Christian Scott tout en nous évoquant par des touches subtiles des univers et des styles variés. Stretch Music est vraiment un album incroyable et plein de surprises.

stretchapp-585Afin d’affirmer encore un peu plus le métissage de son jazz, le trompettiste a mis à disposition une application mobile qui permet d’interagir avec sa musique. Tout au long de l’écoute de l’album, l’application offre la possibilité d’agir en temps réel sur les instruments, les canaux, le volume ou encore le tempo. Une manière de comprendre un peu plus ce qu’est la Stretch Music!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *