Sorti il y a maintenant deux semaines, vous avez peut-être déjà découvert Landmarks, dernier album du batteur Brian Blade. Néanmoins, nous ne pouvons bouder le plaisir de toucher nous aussi quelques mots à son sujet tant l’album nous à séduit par ses couleurs et son intensité.

Brian Blade, batteur originaire de Louisiane né en 1970 a d’abord connu le succès en accompagnant Joshua Redman et Brad Mehldau dans les années 90. C’est en 1998 que vient l’heure de sa première sortie en tant que leader du Fellowship Band avec l’album Briand Blade Fellowship paru sur Blue Note. Landmarks est le quatrième de cette formation haut niveau, de retour chez le légendaire label après un détour chez Verve pour leur précédent opus.

Avec ces quatre albums en 16 ans, la production du Fellowship Band n’est dont pas des plus abondantes, mais c’est ici pour le meilleur. Car Brian Blade n’a jamais abandonné ses activités de sideman et a continué à collaborer avec nombres d’artistes de renom (Joni Mitchell, Herbie Hancock, Kenny Garrett, Charlie Haden, Joachim Kühn, la liste est longue…). Il est aussi depuis une dizaine d’année le batteur du quartet de Wayne Shorter, reconnu aujourd’hui comme l’une des meilleures formations jazz actuelles. C’est ainsi que Brian Blade s’est forgé une expérience peu commune et compte aujourd’hui parmi les artistes majeurs d’une génération “entre-deux” : loin d’en être à ses premiers pas comme la jeune garde du label (Ambrose Akinmusire, Kris Bowers, Takuya Kuroda… ), mais pas encore légende.

Bien que nous ayant déjà montré la fougue qui est la sienne et la virtuosité dont il est capable, cet album s’attache surtout au développement d’un paysage hautement sensuel. De la création d’ambiance sonores brutes (State Lines, l’introduction improvisée Down River), aux compositions mélodiques envoutantes (Ark.La.Tex, Shenandoah) dont certaines aux accents pop non camouflés (He Died Fighting, Frends Call Her Dot) en passant par le blues low-tempo de Farewell Bluebird, ces 10 compositions originales (Blade en signe sept, Sewell et Cowherd les trois autres) témoignent de l’intime entente entre les musiciens, de la maturité de leur association et happent l’auditeur dans une atmosphère de l’ordre de l’onirique avec une intense légèreté qui leur est propre.

Brian Balde (batterie) – Jon Cowherd (piano) – Melvin Butler (sax) – Marvin Sewell (guitare) – Christopher Thomas (basse) – Myron Walden (sax, clarinette basse). Blue Note Records.