hanssonBo_Hansson_Lord_Of_The_RingsC’est d’un album un peu particulier dont on va vous parler ce soir. Particulier mais très intéressant. Music Inspired By Lord Of The Rings est de ces albums dans lesquels on se plonge entièrement et desquels on ressort différent (j’exagère à peine).

Comme son nom l’indique, Music Inspired By Lord Of The Rings s’attache à traduire musicalement le roman de J.R.R Tolkien. Concept album à l’univers unique composé par le Suédois Bo Hansson, la galette est d’abord sortie en Suède en 1970 sous le titre Sagan Om Ringen (avis aux collectionneurs), avant de se payer un pressage international en 1972 sous le titre que l’on connait aujourd’hui. Music Inspired By Lord Of The Rings connu alors des succès variables : méconnu aux États Unis mais dans le top 40 Anglais. C’est d’ailleurs d’une manière générale le seul album de Bo Hansson a avoir franchi les frontières anglaises et américaines, ce qui en fait naturellement le plus populaire du compositeur.

Entre Jazz fusion et Rock progressif, Music Inspired By Lord Of The Rings est étrange, parfois sombre, mais terriblement hypnotique. Il est difficile d’arrêter une fois que l’on a poser nos oreilles dessus. Les compositions collent d’ailleurs bien à l’univers de Tolkien dans ce qu’elles ont de mystère, et l’on pense en les écoutant aux travaux de Keith Emerson ou Rick Wakeman en moins gotique et plus jazz. Les orgues de Bo Hansson semblent particulièrement adaptés à ces nappes sonores planantes. C’est un régal. Au delà de l’orgue, la palette sonore montre une richesse surprenante : les guitares sont tranchantes, et le soutient apporté par les flutes et le sax complète à merveille l’ensemble. Arrêtons là cette petite description, il ne vous reste plus qu’à plonger dans les 40 minutes de cet ovni musical.

On ajoutera juste une petite anecdote qui pourra éclairer l’écoute de cet album, car elle n’est pas dénuée de sens. Apparu dans les années 60, Bo Hansson sévissait à l’origine dans un duo (avec le batteur Janne Karlsson) qui s’est fait une petite réputation, d’abord en Suède puis en Europe avec une série de trois albums. Jimi Hendrix a alors entendu parlé de Hansson et enregistra quelques jams avec l’organiste, qui ne sont malheureusement jamais sorties jusqu’à présent. Mais Hendrix gardera tout de même une composition de Hansson : Tax-Free, qu’il incorporera dans son répertoire scénique.