Betty Davis – Nasty Gall (1975)

BettyDavisNastyGal

Voilà comment balayer d’un revers de la main la morosité des fins de weekend. Si Betty Davis porte le même nom de Miles, c’est qu’elle a été sa femme de 68 à 69. Miles avait motivé leur divorce en disant d’elle qu’elle était trop jeune et sauvage pour lui. A l’écoute de la musique de son ex-femme, on comprend ce que l’emblématique trompettiste voulait dire. Nasty Gal, troisième album de Betty Davis, est paru en 1975. A l’instar des deux précédents, il mélange un funk très très énergique assis sur de solides bases Rythm & Blues et flirt avec un brin de rock. Bien que la chanteuse ne soit pas entourée des moins bons (Miles Davis signe certains titres, Gil Evans les arrangements, Larry Johnson à la basse, etc.), cet album ne rencontre pas plus de succès que les deux précédents. L’album n’est pas des plus originaux qui soient, mais l’énergie dévastatrice et la voix sans pareil de Betty Davis ne cessent de nous séduire.

Betty Davis – Nasty Gal (1975) by Le Digitalophone on Grooveshark

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *